A Lens, une école inédite pour former les « décrocheurs » à la maintenance automobile

02/03/2017

Elle s’appelle l’École de production automobile de Lens. Son but : former des jeunes de 15-16 ans sortis du système scolaire aux métiers de la maintenance auto. Différence par rapport à un CFA : les jeunes sont en contact direct avec des clients. Une grande première dans le Pas-de-Calais qui a démarré le 2 mars.

Qu’est ce que c’est au juste ?

Un lieu d’apprentissage « deux-en-un » réunissant l’école et l’entreprise sous un même toit. On s’y inscrira en vue d’obtenir un CAP maintenance automobile en deux ans. Face aux élèves encadrés par un maître professionnel, on trouvera des clients venus changer leurs pneus, contrôler le freinage, les amortisseurs etc. En gros, tout ce qu’on fait dans un centre auto à l’exception de la carrosserie. L’immersion dans le grand bain se fera, bien évidemment, après quelques mois d’apprentissage.


À qui s’adresse cette école ?

À ceux qu’on appelle de façon pas très heureuse les « décrocheurs scolaires« . Ils seraient 140 000 en France et 1 500 sur le secteur Lens-Hénin-Carvin. Sont ciblés les jeunes de 15-16 ans sortis des radars de l’Éducation nationale. Collèges, lycées, missions locales, Maison des ados… ont été sollicités pour identifier les profils intéressants. L’école veut démarrer petit avec une première promo de huit jeunes pour, ensuite, monter en puissance. Quant au volet pédagogique, il se répartit entre 25 heures hebdomadaires au sein du garage et 7 heures d’enseignements généraux assurés par des bénévoles.


En quoi est-ce innovant ?

« Les élèves ne travaillent pas pour avoir la sanction de la note mais pour satisfaire un client, donc la responsabilisation du jeune est plus importante« , veut croire Marc Saint Olive, cheville ouvrière du projet au carnet d’adresses bien garni. Il s’agit d’une école privée sous contrat. Le rectorat vient de donner son accord pour qu’elle ouvre.

Quant au coût de la scolarité, il se veut « symbolique. On demandera 15 euros par mois« , annonce Pierre Delannoy, futur directeur de l’école, très branché économie sociale et solidaire tout comme le patron. Ceci expliquant cela.


Cela commence quand et où ?

Très bientôt mais les personnes intéressées peuvent encore s’inscrire. La première rentrée est prévue le 2 mars et les candidats sont encore en cours de recrutement.

Dans l’attente de son installation effective en septembre dans des locaux à Lens – « et nulle part ailleurs !« , martèle Marc Saint Olive –, c’est au CFA automobile d’Arras que les premiers élèves vont faire leur rentrée. L’équipe a vraiment tout prévu puisque des navettes seront mises en place pour leur permettre d’aller bosser à Arras. Voilà, « y’a plus qu’à ! » comme on dit.

Pour toute demande de renseignements, contacter Pierre Delannoy : pdelannoy.epal [at] gmail.com, ou Marc Saint Olive : msaintolive.epal [@] gmail.com

Les partenaires du projet

Norauto, Renault Douai, Toyota, Immochan, la CALL, la Région, la Caisse d’Épargne, la chambre des métiers et de l’artisanat, les maires de Lens et de Liévin et on en oublie évidemment ! En voyant la liste des partenaires de la future École de production automobile de Lens (EPAL), on comprend vite que le projet est né sous de bons auspices, publics et privés.

Au total, et en grande partie grâce au carnet d’adresses très bien garni de Marc Saint Olive, environ 500 000 euros de fonds ont pu être levés pour porter la future école.

Le modèle économique des écoles de production (il en existe 20 à travers toute la France) repose sur trois piliers : production, aides de la Région et taxe d’apprentissage. « L’intérêt du modèle, outre son aspect social et solidaire, est qu’il est peu coûteux pour les finances publiques !« , souligne Marc Saint Olive.

Photos et source de l’article : La Voix du Nord

> En savoir + sur les écoles de productions en France


Ecole de Prod Automobile de LensLa Fondation de Montcheuil soutient ce projet !

La Fondation de Montcheuil a reçu ce matin ce message :

Chers amis,

L’ Ecole privée de production automobile de Lens ( EPAL) a ouvert ce jeudi 2 mars, dans un local provisoire du CFA Arras qui a mis gracieusement à notre disposition : espace atelier et salle de formation (200 m²) ; avec navette quotidienne aller retour Lens Arras à notre charge. Nous avons démarré ce matin avec :
– 8 jeunes de 15 / 16 ans, sous statut scolaire, originaires la plupart de Lens Liévin, avec également un jeune réfugié albanais,
– 2 salariés (un Directeur Pierre Delannoy et un Maître professionnel Fabrice Felix ),
– 5 formatrices et  1 accompagnatrice socio-éducative bénévoles, et cette dernière est présente quotidiennement le matin durant ce premier mois.

Notre Conseil d’administration de 12 membres se réunit ce lundi 6 mars pour un point général. Tout ceci n’a pu se réaliser que grâce à votre confiance qui nous encourage, et à votre soutien financier (ou autre), sans lesquels ce projet n’aurait simplement pas  pu démarrer. Soyez chaleureusement remerciés au nom des administrateurs et des jeunes !

Bien cordialement.

Marc Saint Olive, Pascal Duverlie et Pierre Delannoy
de l’Ecole de Production de Lens