Nouvelles de la rénovation du théâtre du lycée Saint-François-Xavier à Vannes

02/11/2017

Le collège-lycée Saint-François-Xavier, à Vannes, lance un financement participatif pour récolter 700 000 euros afin de rénover son théâtre de 300 places, qui fait la particularité de l’établissement. 

Une journée de lancement a été organisée, le samedi 21 octobre 2017. La Fondation de Montcheuil vous fait découvrir ce projet qu’elle soutient.

Le contexte

logoSFXbleu200La pédagogie ignatienne à Vannes
Depuis ses origines en 1850, animé par les jésuites puis par des laïcs dans un esprit ignatien, l’établissement Saint-François-Xavier développe une pédagogie différenciée. Un seul objectif,  l’excellence propre à chacun : le sens du travail bien fait et de la responsabilité, l’acquisition de l’autonomie, le goût des relations vraies et bienveillantes, le développement des talents, l’élaboration d’un jugement personnel.

Les équipes, une vision engagée de l’éducation
Les 37 Équipes de 10 à 20 garçons ou filles sont au coeur du projet éducatif du lycée. Elles sont un condensé innovant de la pédagogie ignatienne : lieu scolaire d’auto-surveillance, sous la responsabilité d’un « terminale », groupe de vie où se soudent amitiés, encouragements, entraide, lieu structurant par les activités hebdomadaires techniques, artistiques, sportives ou sociales.

Le développement de la dimension imaginative, affective et créatrice
Les Équipes donnent une large place au questionnement spirituel et artistique : la capacité de générosité, la question des origines, le handicap ou la souUrance, l’éthique. La place des arts, permet au coeur d’exprimer ses émotions, ses questions, et de transcender la vie ordinaire. C’est pourquoi le grand théâtre de Saint-François-Xavier est un lieu essentiel, espace d’exercice, de questionnement, de rencontre, que l’établissement veut préserver et développer pour l’avenir.

Des travaux devenus urgents : sauvons le théâtre !

Après plus de quarante ans depuis sa dernière rénovation partielle, le théâtre est usé et obsolète, de lourds travaux s’imposent pour éviter une fermeture et un manque de confort croissant pour les acteurs comme pour les spectateurs.

Le projet prévoit de maintenir un balcon. Les tribunes latérales pourraient être représentées en trompe l’oeil, pour garder l’esprit du lieu. La charpente, en très mauvais état, ne peut être conservée pour respecter les normes anti-incendie ; certaines parties serviront de décor.

L’établissement peut financer 800 000 € sans mettre en difficulté son fonctionnement et ses travaux courants ni augmenter les frais de scolarité pesant sur les familles. Ensemble, réunissons les 620 000 € manquants !

Aidez la Fondation de Montcheuil à soutenir ce projet

> En savoir plus avec Le Télégramme et Ouest-France

> Photo : © Hugues Gesbert pour Ouest-France