Un projet de mini-entreprise pour les élèves de l’Ecole de Production de l’ICAM Toulouse

29/06/2017

epa 2017 école de production icam 2

L’action « Atelier Mini Entreprises » a pour objet la création d’entreprises par nos élèves (15 et 18 ans), au cours de leur 1ère année en école de production. Un projet avec la Fédération « Entreprendre Pour Apprendre » (EPA).

Dans le cadre de cette action issue du projet DELICE, les jeunes de l’école de production de l’ICAM Toulouse, tous en grande difficulté, très majoritairement décrocheurs et anciens NEETs, s’organisent en équipe pour concevoir une mini entreprise, depuis la recherche d’une idée de produit à vendre, jusqu’à sa conception et sa vente, en passant par le marketing.

epa 2017 école de production icamIl s’agit de les « raccrocher » et d’éviter qu’ils ne décrochent à nouveau, de leur redonner confiance en eux et de les stimuler par un projet proche des réalités du monde du travail, tout en leur apportant des compétences utiles à leur insertion professionnelle. Depuis 2 ans, les résultats de cette action ont été particulièrement bons, tant pour les jeunes que pour notre structure. Les jeunes y ont trouvé un espace valorisant dans lequel ils se sont investis chacun à leur niveau, en se répartissant des rôles bien définis (directeur, responsable marketing, production, achats…).

L’école d’ingénieurs de l’ICAM est partenaire du projet, tant dans l’accompagnement des jeunes par les ingénieurs que dans la commercialisation des produits (casquettes avec plaques gravées au laser, poignées hygiéniques portative pour les transports en commun). Nous tentons de diffuser ce projet au sein de notre réseau d’écoles de production et au-delà, via la mise en place d’une page Facebook dédiée, l’utilisation des réseaux de type Loyola Formation, FNEP ou plateforme IEJ régionale qui permettent aux formateurs d’échanger sur ces pratiques, de diffuser les apprentissages qu’ils auront faits, et à d’autres structures d’insertion de reproduire l’expérience.

Les mini-entreprises « Cap ou pas Cap » et « IClean » déjà créées poursuivent leurs activités au-delà de la fin de l’atelier, et les commandes continuent. Lors des des Championnats Entreprendre Pour Apprendre Midi-Pyrénées, le prix de la communication a été décerné à « Cap ou pas Cap » en 2016 (« Tamarwak » était au coude-à-coude pour remporter le Prix coup de cœur du jury) et « IClean » est arrivé en 2e position en 2017.

entreprendre pour apprendre françois hollandeLors de la remise du prix « La France s’Engage », une photo a été réalisée avec le Directeur de l’école de production et le Président de la République avec une casquette de la mini-entreprise Cap ou pas cap, démontrant par là-même à d’anciens décrocheurs qu’un collectif autour d’une idée peut réaliser des choses concrètes en très peu de temps, et donnant un coup de projecteur autour de ce beau projet. En effet, ce projet permet une réflexion de fond de la part des jeunes qui découvrent leur capacité à collaborer et à s’appuyer sur les autres, aptitude dont ils ont été détournés dans un passé marqué par l’exclusion et une scolarité prônant l’individualisme. L’appropriation de leur rôle dans la mini-entreprise est à l’oeuvre au fur et à mesure du projet et permet un travail tant relationnel qu’introspectif. Merci pour votre soutien et votre générosité pour ces jeunes !

> Découvrir ces projets en vidéos :

Cap ou pas Cap : 

IClean :

Tamarwak :