Amis de Sources Chrétiennes

La Fondation de Montcheuil

soutient l’Association des Amis de Sources Chrétiennes

 

Depuis 1942, les Sources Chrétiennes ont pour activité essentielle l’édition et la traduction des écrits chrétiens des premiers siècles – textes grecs, latins et orientaux de ceux qu’on appelle les « Pères de l’Église » –, jusqu’à leurs prolongements médiévaux. Les Sources Chrétiennes sont en partie animées et soutenues par les jésuites, qui les ont fondées, en lien avec une équipe du CNRS (UMR HiSoMA) et dans le cadre d’une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, l’Association des Amis de Sources Chrétiennes (AASC).

 

Aujourd’hui, les Sources Chrétiennes,

c’est une collection riche de plus de 600 volumes,

publiée aux Éditions du Cerf et connue dans le monde entier.

 

Et c’est en même temps :

  • une équipe, composée de chercheurs et ingénieurs CNRS, de personnels de l’AASC et de jésuites
  • un centre de recherche, doté d’une bibliothèque, au cœur de Lyon
  • un lieu de formation : cours d’initiation et séminaires de recherche (latin, grec, syriaque, hébreu, réception de la Bible…), « stage d’ecdotique » (art d’éditer les textes anciens)
  • des conférences et des colloques sur les Pères et les sources anciennes du christianisme
  • des publications diversifiées : bulletin, manuels, actes de colloques, Cahiers de Biblindex
  • des sites internet, dont celui de l’AASC : sourceschretiennes.net,
  • et des outils numériques en ligne comme BIBLINDEX, index biblique des Pères de l’Église, avec 12 bibles en concordance et plus de 12.000 utilisateurs dans le monde.

Mais alors que les crédits publics sont en baisse et que l’équipe manque cruellement de « bras » après plus de 15 ans de départs sans recréation de poste, plus que jamais les Sources Chrétiennes dépendent du soutien des donateurs. En particulier :

  • pour les dépenses liées à nos locaux
  • pour l’embauche d’une personne chargée notamment d’un projet très important : les Œuvres complètes de Césaire d’Arles
  • pour le développement de Biblindex et des outils en ligne répondant aux défis du numérique
  • pour l’aide aux étudiants et aux bibliothèques en difficulté, qui fait partie de nos missions régulières.

 

Plus fondamentalement, soutenir les Sources Chrétiennes, c’est répondre à des enjeux majeurs :

Un enjeu patrimonial et culturel : les Sources Chrétiennes ouvrent à un patrimoine constitutif de la culture de nos sociétés : des trésors de littérature, d’histoire, de théologie et de spiritualité, qui jouent un rôle sans cesse fondateur. Irénée de Lyon, Hilaire de Poitiers, Colomban, Benoît, Bernard de Clairvaux, parmi bien d’autres, ne sont-ils pas autant de figures marquantes pour la tfrance, l’Europe et le monde ?

Un enjeu critique et social : l’étude critique des sources et la recherche sur les origines chrétiennes sont plus que jamais nécessaires à l’heure des fondamentalismes. Développer dans notre société ce qu’on appelle les « humanités », c’est aussi une façon de faire vivre l’humanisme.

Un enjeu œcuménique et interreligieux : tout en illustrant les rapports avec le paganisme et le judaïsme, ainsi que les pre- miers dialogues avec l’Islam, et en visant à un équilibre entre l’Orient et l’Occident, les Sources Chrétiennes fournissent pour les confessions chrétiennes, et dans un cadre laïc, le témoignage d’une Église encore indivise, un socle commun en vue d’une meilleure connaissance mutuelle et d’une étude dépassionnée des origines.

Les Sources Chrétiennes : une entreprise d’utilité publique et un exemple, plus que jamais actuel, de la laïcité « à la française ».

En soutenant les Sources Chrétiennes, vous

  • participez à une aventure qui dure depuis près de 80 ans
  • devenez l’acteur d’un rayonnement culturel international
  • encouragez la recherche dans un monde menacé par le fondamentalisme
  • permettez un retour aux sources, facteur de renouveau pour aujourd’hui et pour demain.

Soutenez nos missions de formation, d’édition et de recherche

D’avance, un immense merci !

 Pour en savoir plus, voir le site de l’AASC et la vidéo de présentation