La Fondation de Montcheuil en chiffres

La Fondation de Montcheuil est pourvue d’une dotation qui lui permet d’avoir des ressources régulières (revenus immobiliers, revenus financiers), comme toute Fondation. Ces produits assurent la base de son action, mais ils ne sont pas suffisants pour répondre aux demandes.

L’action de la Fondation est soutenue par les donateurs, ponctuels ou réguliers, par des personnes qui font une donation ou un legs. Cette aide lui est indispensable pour accomplir sa mission de formation.

Les points suivants vous présentent en chiffres l’activité de la Fondation en 2014.

Le compte de résultat 2014 (en milliers d’euros)

Ces comptes ont été certifiés par le Commissaire aux Comptes et approuvés par le Conseil d’Administration du 21 avril 2015.

emplois-ressources-2014

Les ressources

NB : les revenus immobiliers et les produits financiers sont présentés nets de charges dans le graphe; de même les frais généraux sont présentés nets de remboursements reçus.

Les ressources (3 003 000 €)

Les dons et legs contribuent à 1 420 000 € aux revenus de la fondation. Des appels sont envoyés à des personnes proches des œuvres soutenues par la Fondation pour leur présenter des projets à financer. L’apport de legs, donations et d’assurances vie ont permis de compléter les ressources de l’année.

L’immobilier apporte à la fondation 723 000 € de revenus nets, ils contribuent à 30 % des ressources de l’année. Les loyers de 1 257 000 € sont en légère augmentation avec à l’apport d’un appartement intégré dans le patrimoine de la Fondation. Les frais immobiliers de 534 000 € couvrent les charges et l’entretien du patrimoine immobilier de la Fondation mis en location, ainsi que les provisions liées au départ du locataire d’un local commercial.

Les produits financiers : les placements apportent 166 000 € de revenus. Aux revenus habituels se sont ajoutés cette année des revenus de donations et de legs.

Le report de ressources de dons et legs précédemment reçues et affectées à des projets a financé les subventions de l’année pour un montant de 130 000 €.

Les emplois

NB : les dépenses liées à la dotation (frais immobiliers et frais financiers) ont été déduites de leurs produits correspondants et, donc, n’apparaissent pas ici.

Les emplois (2 985 000 €)

En 2014, 92% des ressources de la Fondation ont été consacrés à l’objet direct de la Fondation : d’une part, 71% auversement de subventions et bourses d’études et, d’autre part, 21% reporté pour des subventions à venir.

Les frais généraux représentent 7% du total. Ils correspondent principalement aux honoraires (expert-comptable, conseils juridiques et commissaires aux comptes) et aux frais de personnel ; les frais de collecte de dons et de communication sont également inclus.

Le résultat (18 000 €)

L’ensemble de ces opérations dégage un excédent mis en réserves représentant 1% du total des ressources.

Les actions de la Fondation

Les subventions versées en 2014 s’élèvent à 1 741 000 € ; en baisse par rapport à 2013 du fait de la fin du programme immobilier de l’école Sainte Geneviève à Versailles.

Le montant des subventions versées en faveur du pôle formation et recherche en philosophie, théologie et disciplines liées s’élève à 1 344 000 € en 2014. Il concerne principalement le Centre Sèvres et les bourses d’études.

L’aide versée par la Fondation au Centre Sèvres – Facultés jésuites de Paris lui est indispensable pour assurer sa mission de formation de religieux et de laïcs, ainsi que ses travaux de recherche et ses publications. Elle a également participé aux travaux de mise aux normes des locaux.

45 bourses d’études ont été versées à des étudiants en philosophie et théologie. Ces étudiants, qui vivent dans les communautés jésuites de la région parisienne, viennent des quatre continents :

  • 8 étudiants d’Amérique latine (Brésil, Bolivie, Pérou, Antilles, Colombie),
  • 10 africains ‘Rwanda, Zimbabwe, Congo, Afrique de l’Ouest),
  • 14 asiatiques (Inde et Corée),
  • 13 européens (Pologne, Hongrie, Croatie, Portugal et France).

La fondation soutient également le travail du CERAS (Centre de Recherche et d’Action Sociales), son travail de diffusion sur la doctrine sociale de l’église et sa revue Projet.

L’autre pôle de la Fondation concerne la formation des jeunes, et notamment celle des jeunes défavorisés, au travers d’institutions éducatives et culturelles : le montant des subventions versées en 2014 s’élève à 397 000 €.

La Fondation soutient les écoles et les associations du Réseau Loyola Formation qui s’adressent aux jeunes en difficulté (subventions d’un total de 210 000 €) :

  • les écoles de production proposent une pédagogie originale, permettant à des jeunes en échec scolaire de s’insérer dans la vie professionnelle avec un métier. Cette année la Fondation a participé à la création et la consolidation de nouvelles filières de formation (école de production de l’ICAM Toulouse, le centre de formation de l’ICAM Nantes, l’AFEP et le Lycée du Marais Sainte Thérèse à Saint-Étienne) et a soutenu la formation des professeurs et formateurs.
  • les associations ARPEJ de soutien scolaire qui interviennent dans des quartiers déshérités.

La Fondation participe à l’ouverture sociale de l’école Sainte Geneviève de Versailles : elle a versé des bourses d’études (84 000 €) pour permettre à des jeunes, dont les ressources familiales sont limitées, d’accéder aux classes préparatoires.

Elle a contribué au budget du CISED, association de soutien pour les étudiants de l’université à Saint-Denis (93), Le Centre d’Études Pédagogiques Ignatien (CEP-I) et encore à d’autres associations qui interviennent auprès des jeunes : Réseau Jeunesse Ignatien, MEJ, JRS France (Service Jésuite des réfugiés)…

Le compte d’emploi des ressources collectées auprès du public (CER)

Ce tableau est issu du compte de résultat. La première colonne présente l’ensemble des emplois et des ressources par destination. La deuxième colonne correspond uniquement aux ressources collectées auprès du public (dons, legs, donations, revenus liés…) et la façon dont elles ont été dépensées.

cerc-2014

(Les commentaires se rapportent aux chiffres de la colonne de droite)

 

Les ressources reçues du public s’élèvent à 1 092 K€, elles sont utilisées à 92,2% au versement des subventions.

Les frais de recherche et de traitement des dons et legs représentent 49 K€ (soit 4,5% du total) ; il s’agit des frais de mailing, de frais de licence de la base de données et de frais de personnel selon le temps passé au traitement des dons et legs reçus. S’y ajoutent les frais de gestion du site, des frais d’impression de documents de présentation, d’insertions pour faire connaître la Fondation,

Les frais de fonctionnement s’élèvent à 36 K€ (soit 3,3% du total), ils correspondent à la quote-part des frais généraux affectés aux dons et legs.

 

Retrouvez l’intégralité des comptes annuels 2014 et le rapport du commissaire aux comptes sur le site du journal officiel à l’adresse www.journal-officiel.gouv.fr à la rubrique « annonces officielles : consulter les comptes des associations, fondations et fonds de dotation ».

Accès direct : http://www.journal-officiel.gouv.fr/publications/assoccpt/pdf/2015/3112/331567255_31122015.pdf