Education & Formation

Soutenir la pédagogie des jésuites pour l’éducation et la formation et permettre à chacun de faire « un pas de plus », quelles que soient son origine sociale, sa culture ou sa réussite scolaire.

Ancrée dans le réel, la pédagogie ignatienne développe un sens communautaire et solidaire, avec une ouverture sur le monde et sur les plus démunis. Basée sur la réussite et la responsabilité, elle entraîne chacun à faire un pas de plus en vue d’une vie plus libre et plus fructueuse.

La Fondation de Montcheuil finance les établissements et associations qui forment les jeunes en échec scolaire : micro-lycées pour les décrocheurs, écoles de production pour les jeunes de 14 à 18 ans en situation d’échec scolaire dans les filières traditionnelles. La Fondation de Montcheuil contribue aussi aux équipements numériques à l’école primaire, ou à l’internat de la réussite pour les élèves en classes préparatoires…


Soutenir la formation professionnelle et les écoles de production

Ecole de production-115

© Icam Nantes

C’est en région Rhône-Alpes, à l’initiative de l’abbé Boisard, que sont nées les écoles de production. Les écoles de production sont ouvertes à des jeunes, de 14 à 18 ans, en situation d’échec scolaire dans les filières traditionnelles. La pédagogie est basée sur la réussite et la responsabilité.

Les élèves sont formés principalement en atelier, ils font de la production de sous-traitance pour des professionnels. Les écoles de production proposent aux élèves d’acquérir en 2 ou 3 ans des compétences permettant une insertion professionnelle. La Fondation de Montcheuil apporte régulièrement son soutien à l’Association Forézienne d’Ecoles de Production (AFEP) à Saint-Etienne, aux Ecoles de Production de l’ICAM à Toulouse, à Lille et à Nantes, ainsi qu’à l’Ecole de Production Automobile de Lens (EPAL).

Elle soutient aussi le Lycée Technique Le Marais – Sainte Thérèse à Saint-Étienne et le réseau Loyola Formation, dédié à la formation des formateurs de jeunes en difficulté regroupant 13 centres sous la tutelle jésuite. A Bordeaux, la Fondation soutient l’Association pour la Formation et l’Education Permanente à Saint Joseph de Tivoli (AFEPT), un centre de formation professionnelle continue.

Soutenir les établissements scolaires

quisommesnous

© Franklin

La Fondation de Montcheuil soutient les établissements scolaires – collèges ou lycées – tant pour l’entretien et l’aménagement de leurs locaux que pour toute forme d’action autour de leur pédagogie : l’École du Sacré-Coeur et l’Ecole Sainte Ursule à Lyon, l’École Sainte-Geneviève – Ginette à Versailles, l’Établissement Saint-Joseph à Reims et Saint Louis de Gonzague – Franklin à Paris. La Fondation de Montcheuil apporte aussi son soutien à des micro-lycées, notamment la structure Saint Joseph de Tivoli à Bordeaux, et « L’Etoile », à Saint Joseph à Avignon.

Elle aide de la même façon les organismes qui œuvrent en coordination avec ces établissements, comme le Centre d’Études Pédagogiques Ignatien (CEP Ignatien), qui a pour objectif de transmettre et de faire vivre la pédagogie ignatienne au cœur du monde éducatif, et le réseau Ignace de Loyola Éducation.


Soutenir d’autres engagements auprès des jeunes

header_img_03

© ARPEJ 14

La Fondation de Montcheuil complète son action auprès de la jeunesse par l’aide à des associations d’accompagnement scolaire et universitaire, implantées plus spécialement dans des quartiers défavorisés comme les 5 Centres d’accompagnement scolaire ARPEJ à Paris, Saint-Denis, Reims, Toulouse et Versailles. Le Centre « A l’écoute » Charles Péguy, à Garges et Sarcelles dans le Val d’Oise, reçoit également de l’aide de la part de la Fondation.

Elle soutient aussi le CISED qui vient en aide aux étudiants de l’université Paris VIII. Son objet est de les soutenir dans leur travail universitaire et aussi de leur offrir un espace convivial où ils trouvent des services, des propositions d’activités culturelles, un lieu d’échange et de dialogue inter-religieux et inter-culturel. Elle soutient l’association Inigo Volontariat qui propose aux jeunes de partir en mission de volontariat international dans les pays émergents, en lien avec les jésuites, et le Réseau Magis, destiné aux jeunes de 17 à 35 ans, auxquels il offre des formations humaines et spirituelles au travers d’activités variées. Elle apporte également son aide à La Politique, Une Bonne Nouvelle, une association de jeunes qui propose des temps de formations et d’échanges autour de la politique, à travers des soirées, des week-ends et une session annuelle chaque été, et au Service Jésuites des Réfugiés en France (JRS France) et en Grèce (JRS Ellada) au Centre Arrupe d’Athènes. La Fondation aide également l’association Pied-Barret pour financer les camps d’été et chantiers pour jeunes.